Oui, tout le monde a du Talent !

Révélez votre Talent avec l'Intelligence prismatique

FoxRH a rencontré Magali Norrito auteur de Révélez votre talent avec l'intelligence prismatique aux éditions Gereso qui nous fait le plaisir de répondre à quelques questions.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire cet ouvrage ?

J’avais déjà écrit un premier livre à dimension scientifique et je voulais permettrait à chacun d’aborder avec simplicité l’intelligence prismatique. C’est très important pour moi qu’un chercheur fasse l’effort d’être lu par le plus grand nombre. D’ailleurs je continue en diffusant des tutoriels sur la chaîne Youtube d’Executive Profiler, l’organisme de conseil et de formation que j’anime.

Je fais aussi de nombreuses conférences auprès de publics très variés : professionnels, étudiants, familles. Je prends beaucoup de plaisir annoncer la bonne nouvelle :

« Oui, tout le monde a du Talent ! »

Cela change du discours habituel qui n’accorde le talent qu’à une minorité.

 

Comment définiriez-vous l’intelligence prismatique ?

L’intelligence Prismatique s’intéresse à nos stratégies d’adaptation hors pression et sous pression. Elle est l’intelligence du vivant qui s’adapte continuellement pour survivre et se reproduire. A l’inverse de l’intelligence artificielle, l’intelligence du vivant est adaptable.

L’intelligence prismatique s’appuie sur le concept de dualité de la psyché qui explique pourquoi nous avons tous des préférences pour capter l’information, la traiter et l’organiser. Nos préférences définissent notre Talent, c’est à dire notre manière de penser et d’agir. Mais l’intelligence prismatique va au delà de la préférence psychique car elle englobe aussi nos non préférences. C’est l’ensemble de nos capacités cognitives et comportementales qui sont traitées par l’intelligence prismatique.

 

Pourquoi est-il nécessaire de connaitre notre Talent ?

Les personnes conscientes de leur Talent réussissent mieux et sans effort car elles choisissent les environnements convenant à leur mode de fonctionnement.

Elles savent aussi s’entourer d’autres Talents pour pallier à leur manque. Le Talent fonctionne selon une logique d’économie d’énergie. Il préfère ce qui est plaisant et facile pour lui. Du coup il est capable de réussir durablement et sans souffrance, à condition d’être dans un contexte respectant son écologie personnelle.

Puisque nous parlons d’énergie, je citerais l’exemple de la souffrance des Talents introvertis dans les nouveaux espaces Flex Office ou Open Space. Cette conception de l’espace ouvert et souvent bruyant, est très consommateur d’énergie pour eux. Les Talents introvertis produisent l’énergie psychique, dont ils ont besoin, en se tournant vers eux-mêmes, dans le calme et la concentration. Vous aurez deviné que les Talents extravertis sont à l’inverse ! Ils se ressourcent dans le contact avec le monde extérieur et apprécient de commenter pour mémoriser !

Autres exemples, les Talents flexibles ne considèrent pas le planning comme une garantie de la réussite d’un projet. Ils accordent plus d’importance au contexte. Le contexte changeant tout le temps, ils ne voient pas l’intérêt d’user de l’énergie à faire des planning qui ne pourront pas être tenus. Ils sont très bien dans la nouvelle logique des projets agiles. A l’inverse, les Talents formels gèrent leurs activités selon des paramètres temporels. Ils sont plus à l’aise dans des univers industriels où les processus et les protocoles guident les projets.

L’intelligence prismatique est dans le courant du développement durable mais cette fois-ci versus humain. Aussi le choix de l’environnement est-il fondamental pour le bien-être de chaque Talent.

 

Pour vous qu’elles sont les clés de la performance individuelle et collective les plus pertinents pour réussir et s’épanouir sans pression ?

Tout d’abord j’aimerai préciser que la pression n’est pas automatiquement négative. Elle correspond à un mécanisme d’adaptation pour répondre à une situation de survie. Notre psyché est conditionnée pour répondre à un stress fort mais court dans le temps. Ce qui nous rend malade c’est un stress à bas bruit, continu et diffus. Notre psyché n’est pas calibrée pour résister à une pression de ce type.

Certaines personnes, cependant, font preuve d’une surperformance sous pression. Nos statistiques ont démontré que 20% des moins de 20 ans sont surperformants sous pression. On peut donner l’exemple des élèves qui réussissent leurs examens en mobilisant toutes leurs capacités avant l’obstacle.

Mais ils ne sont plus que 9% des plus de 50 ans à pouvoir utiliser cette stratégie d’adaptation sous pression. Il y a donc une usure à la pression au fur et à mesure que nous vieillissons.

Aussi, tous les systèmes de management, d’éducation et de formation basés sur la pression pour ressortir les meilleurs éléments, sont nocifs et anti productifs.

Alors pour répondre à votre question la meilleure manière d’être performant c’est d’abord de respecter son propre Talent et ensuite d’accepter la différence des autres Talents. Car, ce que je n’aime pas faire, un Talent opposé en fait son régal ! Encore faut-il que je lui en sois reconnaissant et que je fasse de mon mieux pour lui apporter les conditions qui lui conviennent.

 

En comprenant mieux le Talent des autres, cela favorisera t-il une bonne gestion des relations humaines ?

Aujourd’hui l’intelligence prismatique est beaucoup utilisée pour développer l’intelligence collective. D’ailleurs mon prochain livre portera sur ce thème. Nos Experts interviennent dans beaucoup d’entreprises qui ont compris que la performance individuelle n’était plus suffisante pour gagner. Connaître le Talent de chacun des membres de l’équipe permet de baisser les tensions, d’améliorer la communication, de faciliter le transfert de compétences et de compléter l’équipe avec le ou les Talents manquants.

Souvent dans les entreprises, les Talents se cooptent car il est plus facile de  vivre et de travailler avec ceux qui fonctionnent comme vous. On connaît des entreprises très typées dans lesquels on trouve une sur représentation de certains Talents. Hyper spécialisés les collaborateurs sont excellents dans le modèle d’origine. Mais ils sont inadaptés dans des environnements changeants. Aussi est-il judicieux de faire entrer de nouveaux Talents pour jouer sur la diversité des profils et augmenter les capacités d’adaptation du groupe. Mais avant cela, il est important que le groupe ait pris conscience de sa typologie et ait décidé d’intégrer de nouvelles compétences comportementales. Si ce travail n’est pas fait en amont, le risque est que la greffe soit rejetée. Et de perdre le nouveau Talent tant désiré par la Direction.

Autre leçon de nos travaux sur l’intelligence collective, la pression réduit considérablement les compétences disponibles au sein des collectifs. Aussi est-il bon de mettre en place une diversité suffisante des profils pour éviter de devoir tous passer sous pression pour satisfaire à une forte demande d’adaptation.

 

Est-il possible d’avoir plusieurs Talents ?

La typologie de l’intelligence prismatique comporte 8 prismes que théoriquement nous avons tous en nous. Mais la dynamique de développement de la psyché restreint le nombre de prismes préférés à 2. C’est sur ces 2 prismes (un de captation de l’information et un de traitement) que notre Talent est constitué. Pour autant, nous avons la possibilité d’utiliser nos non préférences et ainsi de mobiliser un deuxième Talent non préféré. Mais attention, selon la logique de la dualité de notre psyché, ce deuxième Talent est diamétralement opposé au Talent préféré.

Par exemple derrière chaque Talent Expansif se cache un Talent Gardien. L’Expansif possède une captation d’information abstraite et altercentrée ce qui lui accorde une grande capacité à imaginer les possibles et à capter de l’information à l’infini. Orienté prioritairement sur le prisme Sujet egocentré, il s’intéresse à la donnée du vivant mais reste secret sur ses propres sentiments. A l’inverse le Gardien possède une captation d’information concrète et egocentrée ce qui lui accorde une grande capacité à mémoriser et classer des données dans le temps. Orienté prioritairement sur le prisme Objet altercentré, il s’intéresse à la donnée du non vivant qu’il utilise pour gérer les structures et les personnes. Le premier est flexible, le second est formel.

Nos statistiques ont démontré que 23% des profils avaient la capacité à  mobiliser dès le hors pression leurs deux Talents. Il n’est pas étonnant que nous trouvions beaucoup de managers Expansifs ayant cette aptitude de haut potentiel. Imaginer les possibles à l’infini colle plus à un environnement artistique qu’à une organisation de production. Leur second Talent de Gardien est bien évidemment souvent sollicité !

 

19 Jun 2018 Zoé de FoxRH